Le purgatoire des innocents de Karine GIEBEL




Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. 
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux. 
Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. 
Deux morts et un blessé grave. 
Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre ou Will pourra reprendre des forces. 

Je m'appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. 
Je viens de mettre les pieds en enfer. 



Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit...


Mon avis : 2éme livre de cet auteur que je lis et franchement elle aime beaucoup le huis-clos ! c'est tout ce qui donne l'angoisse du roman.
Raphaël et William, 2 braqueurs, viennent de dérobé 30 millions d'euros de bijoux. Durant le braquage, William est gravement blessé et ils prennent la fuite pour arriver en pleine campagne, chez Sandra qui s'efforcera de soigné William.
C'est la que commence l'angoisse ....
J'ai eu beaucoup de mal à lâché le livre tellement l'intrigue devient de plus en plus angoissante ! Il y à de nombreux rebondissements, plus sordides les uns que les autres et franchement, l'auteur arrive à chaque fois à nous plonger dans l'angoisse, l'horreur, le sang, la haine ...
Âmes sensibles ne pas le lire ! 

Commentaires

  1. Je suis une peureuse (du genre à regarder sous son lit après avoir vu un film d'horreur), je ne pense pas que ce soit une bonne idée que je lise ce livre, partout il a l'air bien.

    RépondreSupprimer
  2. comment dire sans te dévoilé l'histoire ! si tu veut y'a rien qui fait peur ! pas de fantomes, pas de surnaturel, rien de tout ça ! c'est beaucoup psychologique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Si je te retrouvais de Nora ROBERTS

A l'école des abeilles de Nadia SHIREEN

"Je t'ai donné mon coeur" Mary Higgins CLARK